Thonon Agglomération

L'agglomération lauréate de deux appels à projets

Actualité

TRANSPORTS SCOLAIRES STAR'T

Infos rentrée : collégiens et lycéens, un n° d'appel unique : 04 50 26 35 35 (boutique STAR'T - RDB Thonon)
Maternelles et primaires : 04 50 31 25 00
Plus d'infos
20/10/2021 Mobilité

Thonon Agglomération vient d'être lauréate de deux appels à projets en faveur d’une mobilité durable sur le territoire.

Transports collectifs en site propre :
2,88 millions d’euros pour la mise en service d’un BHNS (bus à haut niveau de service) sur la D1005 entre Veigy-Foncenex et Thonon-les-Bains

Cette subvention conséquente sera versée par l’Etat à Thonon Agglomération pour la réalisation des travaux associés, dont le coût est actuellement estimé à environ 24,5 M€ HT*. L’agglomération avait candidaté au printemps dernier au nouvel appel à projets national « transports collectifs en site propre et pôles d’échanges multimodaux » (lire ci-dessous), dont les résultats ont été annoncés le 6 octobre dernier par le Premier Ministre. Cette subvention sera délivrée par l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, après conventionnement avec l’agglomération.

Les aménagements projetés

Pour rappel, ceux-ci doivent permettre la réduction d’environ 20 minutes des temps de parcours de la ligne T71, qui dessert Genève, sur la portion reliant Thonon-les-Bains et Veigy-Foncenex. Ils prévoient une détection des bus aux feux pour leur donner la priorité, l’aménagement des arrêts en ligne (et non en encoche), la création de couloirs de bus en approche des carrefours, et une circulation en sites propres sur certaines sections. Le nombre d’arrêts sera également réduit (15 sur le territoire français contre 21 actuellement). Pour permettre également d’améliorer la vitesse commerciale, la vente des titres à bord des bus sera suspendue, et la mise en service de cars dits « low entry » - disposant de places assises et debout - facilitera les montées et descentes des voyageurs.

Le projet fait l’objet d’une collaboration étroite avec le Département de la Haute-Savoie. Par convention avec Thonon Agglomération, celui-ci, en tant que maître d’ouvrage unique, portera les travaux de la première phase portant sur les principaux aménagements routiers.

Les enjeux du BHNS : articuler poursuite de l’urbanisation et développement des services de mobilité

Le PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal) du Bas-Chablais prévoit de renforcer la densité sur cet axe afin d’avoir une véritable cohérence entre les politiques urbanisme et mobilité. Des développements urbains sont ainsi envisagés autour des futures stations, tout comme le réaménagement de certains espaces publics.

*L’enveloppe prévisionnelle du projet global, frais d’études compris et hors charges des concessionnaires

EN SAVOIR PLUS - Appel à projets « Transports collectifs en site propre et pôles d’échanges multimodaux (hors Île-de-France)
Depuis 2008, hors Île-de-France, l’État soutient financièrement le développement des transports collectifs en site propre élaborés par les autorités organisatrices de la mobilité à travers des appels à projets dédiés. La loi d’orientation des mobilités adoptée fin 2019 a prévu dans son programme d’investissements la poursuite de ce dispositif de soutien. Un quatrième appel à projets a ainsi été lancé en décembre dernier par le ministre en charge des transports. L’aide de l’État au titre de cet appel à projets porte sur le volet infrastructures. L’enveloppe d’aides prévue initialement s’élevait à 450 M€. Le Premier ministre a souhaité que ce montant soit doublé afin de soutenir l’investissement des collectivités territoriales dans un secteur durement éprouvé par la pandémie. Le Plan France Relance 2020-2022 contribue ainsi à hauteur de 450 M€ au titre de sa mesure en faveur des transports du quotidien. L’enveloppe atteint donc 900 M€ au total, soit le plus gros montant accordé dans l’histoire des appels à projets sur les transports collectifs en site propre.

A VELO 2 : une aide de 143 000 € pour la création d’un véritable réseau cyclable communautaire

Outre de développer des transports collectifs efficients, Thonon Agglomération ambitionne d’accroître la part modale du vélo, actuellement très faible (2,7% de l’ensemble des déplacements à l’échelle nationale). Pour ce faire, elle souhaite prioriser l’aménagement de nouvelles voiries dédiées à la pratique cyclable en accompagnant les communes, premières concernées par leur compétence en voirie*.

C’est pourquoi elle a participé à l’appel à projets « AVELO2 », et avec succès puisque l’ADEME l’a désignée lauréate fin septembre. Ce programme a vocation à encourager le développement de politiques cyclables en cohérence avec les autres politiques de mobilité et avec les politiques des autres échelons territoriaux (intercommunalités voisines, département, région) - lire également ci-dessous.

Thonon Agglomération bénéficiera d’un soutien de 143 000 € (sur un coût total prévisionnel de 240 000 € HT) pour le financement de deux premières actions visant à définir et mettre en œuvre sa propre politique cyclable, et inscrites dans son Plan climat air énergie territorial adopté en 2020 :

- la réalisation d’un schéma directeur des modes actifs, en concertation avec les communes et acteurs du territoire

- pour ce faire, le recrutement sur 3 ans d’un chargé de mission modes actifs.

Développer la mobilité quotidienne à vélo

L’engouement pour le vélo est très fort dans l’agglomération, notamment dans sa dimension touristique/loisirs. Chrystelle Beurrier, maire d’Excenevex et Vice-Présidente de Thonon Agglomération, assure d’ailleurs la présidence de "Vélo et territoires", le réseau national qui rassemble les collectivités mobilisées pour le développement du vélo.

Mais - et c’est une attente forte des habitants – ce mode de déplacement doit aussi constituer une alternative à la voiture pour des déplacements courts et de proximité. Des bénéfices sont attendus sur la qualité de l’air, la santé, l’attractivité des communes, la transition écologique et énergétique, l’accès à la mobilité pour tous ou encore l’emploi.

A travers l’élaboration du schéma directeur, les objectifs seront d’identifier les aménagements de voirie permettant de créer un maillage cyclable sécurisé, efficace et performant afin de favoriser les déplacements de proximité à vélo, de diminuer l'usage de la voiture personnelle au profit des modes actifs pour les déplacements utiles (hors loisirs), d’intégrer l'ensemble des usages sur la voirie publique, y compris le vélo comme véritable maillon de la chaîne multimodale. Sur le plan opérationnel, le chargé de mission pourra piloter des groupements de commandes pour l’ensemble des communes, en fonction de l’avancement des aménagements cyclables.

*Thonon Agglomération n’est actuellement compétente que dans la mise en œuvre du projet d’itinéraire cyclable ViaRhôna, qui a pour ambition de mener les cyclistes des berges du lac Léman aux plages de la méditerranée. Sur l’agglomération, c’est un linéaire de 33,9 km qui doit voir le jour (près de 10 km aménagés jusque-là sur Thonon-les-Bains, Excenevex, Messery et Yvoire).

EN SAVOIR PLUS - Appel à projets « Vélo et territoires »
Le programme a été lancé par l’ADEME en septembre 2018, dans le cadre du Plan Mobilités Actives initié par le Gouvernement, à destination des territoires de moins de 250 000 habitants. Il a pour objectif de les accompagner dans la définition et la mise en œuvre de leur politique cyclable par le financement d’études techniques, d’expérimentations de services et des actions de communication et d’animation sur ces territoires. Il a permis aux collectivités de se doter d’une stratégie vélo et a offert l’opportunité à des territoires peu denses de repenser une organisation des mobilités bien souvent centrée sur la voiture individuelle. Forte de cette expérience, l’ADEME a décidé de porter, sur la période 2021-2024, le programme AVELO2. L’ambition du programme est d’accompagner 400 territoires à développer la mobilité quotidienne à vélo. Le budget du programme AVELO 2 est fixé à 25 M€ sur la période 2021-2024.