Thonon Agglomération

Je composte mes végétaux

Qu'est-ce que le compostage?

Il s’agit d’un processus naturel de transformation des déchets de cuisine et de jardin en humus riche en éléments nourriciers par l’action de bactéries, de champignons et de petits invertébrés.

Le compost qui en résulte a de multiples avantages c’est un amendement gratuit, riche en matières organiques, humus et fertilisants, qui retient davantage l’eau, protège les végétaux des parasites et maladies.

Pourquoi composter ses déchets ?

Le compostage est un procédé qui permet de réduire jusqu’à 30% le poids de vos poubelles. C'est un procédé écologique, économique et pratique. Il contribue à protéger l'environnement en évitant la pollution occasionnée par la circulation des camions de collecte, mais surtout en diminuant le tonnage de déchets à incinérer. Le compostage permet aussi de réduire la quantité de déchets verts à amener à la déchetterie et donc de diminuer leurs coûts de traitement.

Comment bien composter ?

Que peut-on composter ?

Tout ce qui est biodégradable et le plus naturel possible ! Pensez à bien diversifier les apports.

Voir l'image en grand



















Les bons gestes
  • découper les gros morceaux pour faciliter le travail des décomposeurs (base de chou-fleur, tige de brocoli, pain dur etc)
    découper les pelures d’agrumes et les enfouir dans le compost pour une décomposition plus rapide

Pensez à bien diversifier les apports

Un bon compost est le résultat d'un bon équilibre entre :

  • des matières végétales riches en azote (2/3), souvent vertes, molles et humides, comme les tontes de gazon, les jeunes feuilles tendres, les épluchures de fruits et légumes
  • des matières végétales riches en carbone (1/3) souvent brunes, dures et sèches, comme les feuilles mortes, la paille, les brindilles, le carton, les copeaux de bois.

Une bonne aération du compost

En effet, dans une décomposition sans oxygène (appelée décomposition anaérobie), les ingrédients se putréfient, l'odeur est désagréable, le compost est de mauvaise qualité.
Les matières végétales carbonées (paille, brindilles, feuilles mortes...), qui sont par nature peu humides, relativement rigides et de décomposition lente sont utiles et structurantes pour éviter le tassement et maintenir une bonne aération.

De l’humidité

Les bactéries et petits animaux du compost ont besoin d'eau pour vivre. Une insuffisance d'eau ralentit le processus de compostage. L'excès d'eau est un problème car il provoque presque toujours une baisse de l'oxygénation du compost et une décomposition anaérobie (putréfaction).

Le compost doit être environ à 50/60 % humidité, plus simplement le compost doit être brillant.

  • Si le compost est trop sec (car en général trop de matière brune) : arrosez-le avec de l’eau de pluie et/ou ajoutez de la matière azotée
  • Si le compost est trop humide, rajouter de la matière carbonée ou laisser le sécher à l’air libre.
Plus d'informations ?
Consultez notre document illustré "Comment obtenir du compost"

Compostage en tas : quelques règles à respecter

Ce n'est pas un tas de déchets abandonné au fond du jardin ! Le compost en tas suit les mêmes règles que le compostage en bac. Voici quelques conseils complémentaires :

  • recouvrir la surface de départ avec des matières brunes, absorbantes, sur quelques centimètres d'épaisseur : brindilles, tiges broyées, feuilles mortes sèches, broyat de branches. Ceci afin d'aérer la base du tas et de drainer les jus de fermentation du compost.
  • recouvrir aussitôt mis les déchets azotés, en particulier les déchets de cuisine, pour éviter les problèmes de nuisance (odeurs, moucherons, animaux errants...)
  • ne pas dépasser 1,2 m de large et de haut
  • mélanger, brasser, aérer. Il faut veiller surtout à mélanger chaque nouvel apport avec la couche du dessous, et au-delà si possible. C'est essentiel pour obtenir un compost homogène. On utilisera une fourche, à laisser à portée de main du tas.
  • prévoir un stock de matière carbonée à proximité du tas pour pouvoir équilibrer les apports lorsque on ajoute des déchets de cuisine
  • couvrir le tas : on peut utiliser une bâche plastique poreuse (bâche de paillage, bâche à bois usée...), facile à enlever avant un nouvel apport puis à remettre en place.

Une fois le tas terminé, on le couvre et on n'y touche plus, le temps que le compost finisse de mûrir. On commence un autre tas à côté. Le matériau de couverture du tas terminé pourra être de la paille, des feuilles de fougère, des tontes de pelouse bien sèches. Une couche de 1cm est suffisante.

Compostage en bac ? Je me procure un composteur à tarif préférentiel

En trois étapes

1 / Je choisis parmi les 3 modèles suivants : 

- 400 litres bois : 20 €
(27 kg / 74 x 74 cm au sol / H : 78 cm)

- 400 litres plastique : 20 €
(13 kg / 74 x 74 cm au sol / H : 84 cm) 

- 600 litres bois : 25 €
(33 kg / 90 x 90 cm au sol / H : 78 cm) 

 

 En plus : un bioseau pour transporter vos déchets de la cuisine au jardin est fourni avec ! 

 

2 / Je contacte Thonon Agglomération :

- par téléphone au 04 50 31 25 00

- ou en me rendant directement à Thonon Agglomération - antenne de Perrignier - 81 place de la Mairie - 74550 Perrignier

pour obtenir un bon de réservation.

Je pourrai ainsi obtenir toutes les informations préalables à une bonne utilisation de mon composteur.

3 / Je retire ensuite mon composteur (déchetteries de Douvaine ou Sciez, ou auprès du Service prévention et gestion des déchets à Thonon-les-Bains).

Le compostage en pied d'immeuble, c'est possible aussi !


Vous résidez en habitat collectif (résidence, immeuble ou même lotissement) et vous souhaitez pratiquer le compostage avec vos voisins ? Thonon Agglomération étudie la faisabilité du projet et, s'il est réalisable, vous accompagne dans sa mise en place. Elle peut notamment mettre à votre disposition des composteurs.

Pour chaque site, trois composteurs sont mis à disposition :

  • collecte des déchets ménagers fermentes cibles
  • stockage des déchets carbonés (sciure ou broyat)
  • maturation du compost.

 

Certains établissements scolaires ont eux aussi adopté cette méthode efficace pour réduire le poids de leur poubelle. Chaque foyer est équipé d'un seau et bénéficie d'une formation sur les techniques de compostage.