Thonon Agglomération

Brécorens et Le Liège raccordés au réseau collectif d’assainissement

Actualité

COVID-19

Consulter les conditions d'accueil du public au sein des structures intercommunales sur notre page dédiée.
Plus d'infos
31/10/2019 Environnement

Avec un investissement de 1,2 millions d'euros, les chantiers ont permis la connexion d'une centaine d'habitations au sein de Perrignier et Draillant.

Lancés de manière simultanée au début de l’année 2019, les chantiers visant au raccordement des hameaux de Brécorens (Perrignier) et du Liège (Draillant) s’achèvent.
A Perrignier, les travaux ont permis la connexion de 55 habitations, du secteur de l’oratoire jusqu’au cœur du hameau. Plus d’un kilomètre de réseau a été posé à cette occasion.
Du côté de Draillant, Le Liège est désormais intégralement raccordé. Du chemin de Lavieu jusqu’à la route départementale, une quarantaine d’habitations a été connectée et plus de 1500 m de réseau posés. L’intervention de l’agglomération a également permis la viabilisation du futur lotissement situé à l’entrée du hameau (13 lots à bâtir).
S’élevant à plus de 1,2 millions d’euros, les dépenses liées à ces deux chantiers ont bénéficié du subventionnement de l’Etat (Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux), du Conseil Départemental de la Haute-Savoie et de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.

Des investissements continus en faveur de notre cadre de vie

En 2019, plus de 2,5 millions d’euros ont déjà été engagés par l’agglomération en faveur de l’assainissement. Une quinzaine dechantiers ont été lancés, poursuivis et, pour certains, achevés sur la base du plan pluriannuel d’investissements. L’extension du réseau dans le secteur de Graizier à Bons-en-Chablais ou le renforcement du secteur de Corzent à Thonon-les-Bains ont été les deux autres chantiers phares de l’année. A ce jour, plus de 700 kilomètres de réseau desservent près de 94 % des foyers situés en zone d’assainissement collectif.

En 2020, les investissements se poursuivront avec des chantiers programmés à Allinges (Rue d’en Haut/Chef-lieu), Orcier (Les Granges), Chens-sur-Léman (Sous-Cusy) ou encore Thonon-les-Bains (Chemin du Martinet).

Un diagnostic en cours pour anticiper les besoins

Parallèlement, les bons résultats enregistrés sur les installations de traitement (stations d’épuration) récompensent les efforts continus de surveillance et d’entretien de ces équipements, et témoignent de l’engagement de l’agglomération pour accompagner durablement l’urbanisation du territoire.

Pour assurer la pérennité du réseau, le diagnostic général des installations de collecte a été étendu à l’ensemble du territoire en 2019. Menée à l’échelle du territoire, cette étude permettra de cibler les priorités d’interventions, d’actualiser les plans pluriannuels d’assainissement et de stabiliser la réflexion relative à l’harmonisation des tarifs.