Thonon Agglomération

Reconstruction de la Base Nautique de Sciez

Reconstruction de la Base Nautique de Sciez

Thonon Agglomération porte la reconstruction de la base nautique de Sciez, un projet initié par la commune dès 2013. Ouvert à un large public, l’équipement accueille chaque année plus de 2 000 pratiquants de voile, paddle ou aviron, de tous niveaux, issus de nombreuses communes de l’agglomération. En engageant ce projet, Thonon Agglomération souhaite conforter la dimension intercommunale de l’équipement, et lui apporter les moyens de développer la pratique des sports nautiques sur son territoire. Les travaux débutent en ce mois de décembre 2018, pour une durée prévisionnelle d’environ 12 mois, sous réserve des résultats du diagnostic d’archéologie préventive dont la première phase a d’ores et déjà été engagée.

Un projet porté par Thonon Agglomération

La commune de Sciez avait engagé les premières études de faisabilité du projet en 2013, en vue d’agrandir, mettre en conformité et développer les activités de la base nautique. Celle-ci ne répondait notamment plus aux normes d’accessibilité quant aux pratiques handisport qu’il était souhaité d’y développer.

Un équipement sportif d’intérêt communautaire

La gestion des équipements sportifs est l’une des trois compétences optionnelles retenues par l’agglomération, qui gère notamment par ce biais 3 gymnases intercommunaux à Bons-en-Chablais, Douvaine et Margencel.
La base nautique de Sciez, en plein développement, répond elle aussi à de multiples pratiques (scolaire, sportive, loisirs, touristique…) et accueille un très large public chablaisien. Au regard de son rayonnement, et du potentiel de développement du site, les élus communautaires ont confirmé le 27 mars 2018 le principe de reconnaître cet équipement d’intérêt communautaire, au même titre que la base nautique des Clerges à Thonon-les-Bains. Cet intérêt avait en effet été intégré dès 2016 sous l’égide de la Communauté de communes du Bas-Chablais à la suite des études de faisabilité réalisées avec l’aide du Plan Tourisme du Département. Thonon Agglomération assure en conséquence la maîtrise d’ouvrage du projet de reconstruction de la base de Sciez, après avoir lancé une consultation pour la maîtrise d’oeuvre dès juillet 2017. Celle-ci est coordonnée par le cabinet thononais Fabrice David Architectes.

Développer les pratiques sportives pour tous

A travers cette nouvelle structure hautement qualitative, les pratiques sportives sur le lac Léman pourront être développées et rendues accessibles à un plus grand nombre d’usagers.
Le territoire pourra accueillir des compétitions sportives nationales et internationales. Sa qualité d’ESIR (établissement sportif d’intérêt régional) confortera pas ailleurs sa dimension régionale. L’accessibilité du site et des activités sera par ailleurs nettement renforcée à travers des installations complètement adaptées aux personnes en situation de handicap - un public déjà très présent à la base nautique à travers la section Handivoile de l’établissement.

Le futur équipement

Un esprit « cabane »

Le nouvel équipement va être édifié à l’emplacement de l’actuelle base nautique, qui s’étend sur 6 400 m², situé chemin de la Renouillère, à quelques centaines de mètres du Port de Sciez. Les locaux existants seront démolis. Composé de trois bâtiments, l’ensemble de la nouvelle construction s’étendra sur 1 317 m²*, dans un esprit « cabane », pour préserver la convivialité du site - une valeur forte partagée par les utilisateurs de la base.

*surface de plancher


A proximité immédiate du lac Léman, le projet architectural a fait l’objet d’une attention toute particulière en faveur d’une insertion paysagère naturelle. Le volet paysager a été travaillé en étroite collaboration avec les services de la DDT (direction départementale des territoires), et notamment de son architecte paysagiste.
Les aménagements réalisés répondront aux spécificités du label Tourisme et handicap et activités nautiques.

 

 

 

Voir l'image en grand

Des locaux adaptés aux différentes activités nautiques

Les futurs locaux accueilleront différents espaces communs :
- un club house, qui comprendra un espace de convivialité de 200 m² mis à la disposition des adhérents de la structure. Il pourra accueillir environ 150 personnes.
- une salle d’activités qui pourra être utilisée pour la formation des pratiquants lorsque la météo est défavorable
- des vestiaires, sanitaires et une infirmerie
- un logement pour le gardien et un logement pour le personnel saisonnier.
Des locaux spécifiques seront dédiés au stockage des équipements :
- un garage à bateaux pour les avirons
- des espaces pour le stockage des voiles, équipements démontables, Optimist et planches à voiles
- une salle de 80 m² pour le stockage des paddles

Les aménagements extérieurs

Un nouvel itinéraire de déplacement sur le site permettra un accès direct au lac. Le parking existant va quant à lui être réaménagé et permettra le stationnement des bus. Celui-ci sera en partie végétalisé, un choix qui s’appliquera le plus possible aux espaces extérieurs afin de revaloriser l’aspect naturel du site.
En plus des bateaux de la base, l’équipement permettra d’accueillir les navigations et matériels de particuliers.

Une cale de mise à l’eau sera créée, ainsi qu’un ponton utilisé notamment pour les bateaux à quilles et bateaux dédiés aux personnes en situation de handicap. Pour ces dernières, un portique d’aide à l’embarquement sera également installé.

Voir l'image en grand

Une mise en service prévisionnelle fin 2019

Thonon Agglomération a mené toutes les études pré-opérationnelles (diagnostics amiante, relevés bathymétriques, études géotechniques…). Le projet ayant été approuvé sur les aspects techniques et financiers, la demande de permis de construire a été déposée au printemps dernier et celui-ci a été obtenu en octobre

Le dossier est soumis en parallèle à l’autorisation de l’Etat pour toutes les opérations liées au domaine fluvial, du fait notamment de l’installation de pontons.

Un lancement du chantier en décembre 2018

Un certain nombre de marchés de travaux ont été attribués en septembre 2018, permettant d’engager le chantier en décembre.

A la démolition du bâtiment existant est associée la réalisation, en plusieurs étapes, d’un diagnostic d’archéologie préventive par l’INRAP (Institut national de recherches d’archéologie préventive).

D’une durée prévisionnelle d’une année, le calendrier des travaux devrait permettre une mise en service du nouvel équipement fin 2019.

La poursuite des activités durant les travaux

Durant toute la durée du chantier, la pratique des activités nautiques sera maintenue. Le calendrier de réalisation prévoit en effet que le gros œuvre soit réalisé en-dehors de la période estivale qui est naturellement la plus importante en termes de fréquentation du site.